La plomberie et l’irrigation agricole

L’irrigation fut la première application systématique de la plomberie par la mise en service de la gravité et des premières pompes en agriculture. Cela explique alors que les systèmes d’irrigation ne peuvent échapper à la plomberie vis-à-vis de techniques ainsi que des matériels d’irrigation.

Les matériels d’irrigation

Deux catégories de matériels ou d’installations nécessaires à l’irrigation peuvent être distinguées :

  • Ceux servant à amener l’eau depuis les sources disponibles. Ce sont les cours d’eau, les lacs, les nappes phréatiques.
  • Ceux servant à l’irrigation proprement dite, c’est-à-dire à distribuer l’eau aux plantes.

Dans la première catégorie, on retrouve les matériels comme les pompes, forage, réseaux d’irrigations, canaux. Dans la deuxième, on trouve les asperseurs, canons d’arrosages, arroseurs automoteurs, goutteurs. Il ne faut pas hésiter à contacter les services d’un artisan plombier dans le but de choisir les matériaux adéquats.

Les techniques d’irrigation

Irrigation par écoulement de surface

Appelée aussi irrigation gravitaire, celle-ci consiste à distribuer l’eau par le biais de canaux et de rigoles sous l’effet de la gravité. Les canaux eux distribuent l’eau à des canaux secondaires jusqu’aux parcelles. Encore que, comme tout le dispositif est à ciel ouvert, beaucoup d’eau est perdue par absorption du sol et par évaporation.

plomberie2

Irrigation par aspersion

Elle se réalise dans un cadre de système d’arrosage intégré ou enterré. L’eau circule dans des canalisations enterrées. Elle sort vers des tuyaux mobiles qui la distribuent aux cultures via des systèmes d’aspersion.

Irrigation par micro-aspersion

Le principe est le même mais de façon plus localisée puis elle est plus économe.

plomberie3

Irrigation par micro-aspersion

Elle se fait à la goutte à goutte. L’eau est amenée directement au pied de la plante. Le système est très économe en eau puisqu’il ne consomme que ce dont la plante a besoin. Le réglage doit être très bien fait, ce qui n’est pas aisé. En cas de souci, il ne faut surtout pas hésiter à contacter un plombier spécialiste. Par la suite, l’eau utilisée doit être filtrée afin de ne pas boucher les goutte-à-goutte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *